Audrey Hepburn et Gregory Peck dans "Vacances Romaines"
Audrey Hepburn et Gregory Peck dans "Vacances Romaines" Abaca, DPA/ABACA

Vacances Romaines, histoire d'un film culte


Dévoilé au grand écran le 27 août 1953, le film " Vacances Romaines " devient vite culte. Les spectateurs tombent sous le charme d'Audrey Hepburn et de Gregory Peck, flânant en Vespa dans les ruelles de la ville éternelle. Retour sur l'histoire et les anecdotes de ce long-métrage mythique.

L'histoire d'une princesse à Rome

Dans ce film, Audrey Hepburn incarne le personnage de la princesse Ann, venue à Rome pour assister à des réceptions officielles. Une cage dorée qu'elle cherche à fuir. Rêvant de liberté, elle rencontre un journaliste, joué par Gregory Peck, lors d'une escapade nocturne. De là, naît une histoire d'amour impossible, les deux êtres appartenant à des classes sociales différentes.

Comme l'annonce le titre, le film est intégralement tourné dans les rues de Rome et dans les studios de Cinecittà. Les plus beaux sites et monuments servent de décor, de la Piazza di Spagna au château Saint-Ange, en passant par la Bouche de la Vérité. D'après les rumeurs, le film serait en noir et blanc, afin que l'architecture majestueuse ne fasse pas d'ombre aux deux acteurs.

Le rôle qui révéla Audrey Hepburn


Pour le choix du personnage féminin, Paramount avait en tête Elizabeth Taylor ou Jean Simmons. Mais le réalisateur William Wyler en décide autrement et préfère une fille " qui n'ait pas l'accent américain et qui ait l'air d'une princesse ". Impressionné par les essais d'Audrey Hepburn en 1951, il confie à l'actrice son premier grand rôle l'année suivante.

La vraie vedette du film, c'est Audrey Hepburn

Projeté au Radio Music Hall de New York en août 1953, Vacances Romaines rencontre un vif succès auprès du public et de la presse. Le film remportera 3 oscars, dont celui des meilleurs costumes pour Edith Head. La chef costumière, légende à Hollywood, sublime notamment le corps de l'actrice avec une jupe midi ceinturée, une chemisette en coton et des sandales plates à nouer. Sans oublier la touche élégante du look fifties, le carré de soie autour du cou. Autant de pièces qui révèlent la silhouette parfaite de l'époque : une taille fine et des hanches soulignées.

Pas de doute, pour Gregory Peck, " la vraie vedette du film, c'est Audrey Hepburn. "

  • À découvrir:
  • culte

LES PLUS LUS