The former Pauline Haywood sunbathing on a lilo in a swimming pool designed by English artist Oliver Messel, Barbados, April 1976. Her family owned Haywood's Plantation.
 Bathers around the pool at 'Four Winds', the home of J. Patrick Lannan, in Palm Beach, Florida, April 1968.
 A formal party by a swimming pool in the Algarve, Portugal, June 1973.
 The former Pauline Haywood sunbathing on a lilo in a swimming pool designed by English artist Oliver Messel, Barbados, April 1976. Her family owned Haywood's Plantation.
 Bathers around the pool at 'Four Winds', the home of J. Patrick Lannan, in Palm Beach, Florida, April 1968.
 A formal party by a swimming pool in the Algarve, Portugal, June 1973.

Slim Aarons : la haute société vue de sa piscine


De son vrai nom George Allen Aarons, Slim Aarons devient entre 1950 et 1980 le photographe de la jet set américaine. Ses oeuvres se concentrent à la représentation de célébrités shootées dans des décors luxueux, notamment au bord des piscines de leurs villas. Le rêve en photos.


L'oeuvre culte

" Je ne pense pas qu'il y ait un seul créateur américain qui ne possède sa copie du livre " A Wonderful Life ", déclara Michael Kors au Vanity Fair américain au début des années 2000. Initialement passé inaperçu lors de sa sortie en 1974, cet ouvrage est aujourd'hui une référence à travers le monde.

Regroupant des photos de la haute société lors de soirées et de moments de détente en bord de piscines, le livre offre un aperçu des styles et tendances de l'époque. Anna Sui, créatrice de mode le considère elle aussi comme " le guide du bon goût ".


Le bonheur en photos

Immortaliser des gens attirants faisant des choses attirantes dans des endroits attirants
Pool party
Pool party

" Les gens me demandent souvent : pourquoi est-ce que tous ceux que tu photographies paraissent si heureux ? Parce que je suis celui qui les photographie ! " se plaisait à raconter Slim Aarons quand on lui demandait pourquoi ses photos respiraient autant la joie de vivre.

Tout le monde connaissait le photographe : de John Kennedy au Prince Philip, dès les années 50, tous le côtoient aux soirées de gala et apprécient son oeuvre. L'ancien président des Etats-Unis, qu'il avait croisé en voiture à Palm Springs un été lui avait même demandé : " Est-ce que la fille que tu as shooté au bord du lac de Côme était aussi belle en vrai ? ".


Welcome to Hollywood

Chacune de ses photos a changé la façon d'appréhender la mode dans les années 70. Grâce à Aaron Slims, chacun des objets figurant sur ses clichés devient désirable. Les piscines shootées servaient de modèles à ceux qui en construisaient alors que le treillis devient, grâce à une des photos de Peter Pulitzer, l'une des pièces les plus en vogue de l'été 1968 !

Slim Aarons affirme que " tous portaient ce qu'ils voulaient. Je ne les relookais pas pour les besoins du shooting. Je ne m'occupais pas de leur style. Je prenais les photos de gens stylés et lançais une mode ". Avec un seul but : " Immortaliser des gens attirants faisant des choses attirantes dans des endroits attirants ".

 

  • À découvrir:
  • inspiration

LES PLUS LUS