Façade est du mYSLm
Yves Saint Laurent, Place Djemaa El Fna
Yves Saint Laurent, Dar El Hanch
Façade est du mYSLm
Yves Saint Laurent, Place Djemaa El Fna
Yves Saint Laurent, Dar El Hanch

Le musée Yves Saint Laurent à Marrakech, un hommage au couturier


Alors que sur la place Jemma el-Fna l'effervescence bat son plein, l'ambiance s'apaise quelques kilomètres plus loin, rue Yves Saint Laurent. Une zone calme accueillant le célèbre Jardin Majorelle, et depuis octobre 2017, un musée consacré au célèbre styliste français. Un lieu où l'on découvre ses plus belles créations Haute Couture et sa passion pour le Maroc, pays qui l'a tant inspiré.

Une architecture fidèle aux codes d'Yves Saint Laurent

Pour devenir le musée iconique d'aujourd'hui, le bâtiment acquis en 1980 par Pierre Bergé et Yves Saint Laurent a connu d'importants travaux de rénovation. L'idée ? Créer un environnement artistique dans une surface totale de 4000 m², comprenant un espace d'exposition de 400 m², une bibliothèque, un auditorium, une librairie et un charmant café avec terrasse. Un projet de grande envergure donc, confié au Studio KO dont la notoriété n'est plus à faire. Plongés dans les archives d'Yves Saint Laurent, les architectes Karl Fournier et Olivier Marty sont alors frappés par les courbes, les lignes droites et les coupes franches si caractéristiques de l'oeuvre du styliste. Des éléments signature repris sur la façade externe, où le relief des briques rouges fait écho à la trame d'un tissu. À l'intérieur, c'est une autre histoire, celle de la doublure d'un vêtement, plus lisse et plus veloutée.

Marrakech mon amour

Pourquoi construire le musée Yves Saint Laurent à Marrakech ? La réponse est simple : " Lorsqu' Yves Saint Laurent découvrit Marrakech en 1966, ce fut un tel choc qu'il décida tout de suite d'y acheter une maison et d'y revenir régulièrement. Il est donc parfaitement naturel, cinquante ans après, d'y construire un musée consacré à son oeuvre qui doit tant à ce pays. " écrivait Pierre Bergé, compagnon d'Yves Saint Laurent. Des paroles reprises en guise d'introduction à l'entrée du musée.

En flânant dans la galerie photo du musée, l'attachement pour la ville marocaine se précise. Une dizaine de clichés, prise par le photographe allemand André Rau en 1992, mettent en lumière les lieux de prédilection du couturier à Marrakech : la place Jemaa el-Fna, la Villa Oasis ou encore l'intérieur de sa demeure. Sans oublier son éternelle muse, Catherine Deneuve.

Ce décor aux couleurs du Maroc fut une évidence pour André Rau : " Au cours d'un shooting, Yves Saint Laurent m'a confié son amour pour Marrakech, ses couleurs, sa lumière, son art de vivre. Il m'a également dévoilé sa passion pour le Jardin Majorelle et la paix de sa villa où il aimait tant dessiner ses collections. En 1992, lorsque j'ai été contacté par Anne-Marie Perrier, alors rédactrice en chef du magazine Elle (France), pour capturer les 30 ans de la maison couture, il était plus qu'évident que Marrakech serait le lieu idéal. Il est important de créer la surprise dans une photo. Il est inattendu de percevoir Catherine Deneuve dans un salon de barbier obscur ou encore en smoking dans un décor de souk fourmillant. "

Lorsqu' Yves Saint Laurent découvrit Marrakech en 1966, ce fut un tel choc qu'il décida tout de suite d'y acheter une maison et d'y revenir régulièrement.

Un voyage au coeur des inspirations du styliste

Le parcours s'achève de façon théâtrale. Dans un écrin noir et minimaliste, la lumière se pose uniquement sur les modèles phare d'Yves Saint Laurent, du célèbre smoking à la saharienne en passant par la robe Mondrian. Une " installation sobre et sans artifices qui accompagne et souligne l'oeuvre " précise le scénographe Christophe Martin. Au total, plus de 50 créations sont exposées, articulées autour des thèmes chers au styliste : le " Masculin-Féminin ", le " Noir ", " les voyages imaginaires ", " l'art " et immanquablement " l'Afrique et le Maroc ".

Musée Yves Saint Laurent
Rue Yves Saint Laurent
Marrakech 40000
Maroc

www.museeyslmarrakech.com

  • À découvrir:
  • culte

LES PLUS LUS