Azzedine Alaïa
Azzedine Alaïa Arthur Elgort

Le musée du design de Londres célèbre « Azzedine Alaïa : The Couturier »


Á partir du 10 mai 2018, le musée du design de Londres célèbre la mémoire d'Azzedine Alaïa. Le couturier, décédé en novembre 2017, a lui-même co-construit cette exposition, choisissant une soixantaine de ses créations. De pièces emblématiques en trésors cachés, retour sur l'une des carrières les plus brillantes et les plus libres du monde de la mode.

" Azzedine Alaïa : The Couturier ", un titre qui reflète à merveille la sobriété de l'homme autant que celle de ses créations. Formé aux Beaux Arts de Tunis, celui qui aimait les vêtements " qui restent beaux et éternels, ceux qui ne sont pas perturbés par des détails, des ornements ou des couleurs qui les vieillissent prématurément " s'est démarqué par ses coupes architecturales empreintes d'élégance. Un perfectionniste, un amoureux des courbes féminines, un avant-gardiste auquel le musée du design de Londres rend aujourd'hui hommage.

Azzedine Alaïa, le dernier des couturiers

" Je ne suis pas un designer, ni un styliste, je suis un couturier ", martelait-il. Et pour cause, Azzedine Alaïa était l'un des derniers créateurs à sculpter les robes à même la silhouette de ses modèles, animé par l'obsession du tombé parfait. Celui qui épouse à la perfection les formes des femmes pour mieux les sublimer. Parfois, il pouvait passer des années entières sur une même pièce. Refusant de se plier aux tendances et à la temporalité imposées par les fashion weeks, il travaillait en toute discrétion dans son atelier parisien, situé dans le IVe arrondissement de la capitale, faisant souffler un vent de liberté sur l'univers de la mode pendant près de 35 ans.

Ses pièces structurées, ses matériaux innovants et son style inné ont conquis les plus grandes célébrités. Á l'image de Greta Garbo, Grace Jones, Naomi Campbell ou encore Michelle Obama. Toutes se sont laissées habiller par Azzedine Alaïa. Expression qui, avec lui, prend littéralement tout son sens.

Mode, design, photo : une rétrospective plurielle

Un orfèvre du textile dont on découvre toute l'étendue du talent via une soixantaine de pièces, sélectionnées par ses soins, en collaboration avec le conservateur invité Mark Wilson. Parmi lesquelles, les emblématiques robe à bandages et robe zippée. Des créations auxquelles s'ajoutent des photographies et des citations, qui viennent illustrer sa philosophie de vie autant que ses sources d'inspiration. Dont l'art et le design. En témoignent les pièces de mobilier, commandées par le couturier en personne à des artistes de renom. Á l'image des designers Ronan et Erwan Bouroullec ou encore Marc Newson, avec lesquels il a entretenu une longue amitié. Car plus que les créations d'Azzedine Alaïa, c'est tout le travail et l'univers du créateur que cette exposition met en lumière.

" Azzedine Alaïa : The Couturier "
Jusqu'au 7 octobre 2018
The Design Museum
224-238 Kensington High St, Kensington,
London W8 6AG

  • À découvrir:
  • inspiration

LES PLUS LUS