La plage du Martinez
La plage du Martinez Grand Hyatt Cannes

La plage privée du Martinez à Cannes, incontournable


Ses murs ornés de marbre granit et de mosaïques couleur or en font l'un des joyaux de Cannes. Connu pour être l'un des hôtels les plus luxueux du monde, le Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez est un lieu de résidence privilégié lors du Festival du cinéma, en mai. Toute aussi célèbre et culte : la Z Plage, propriété de l'hôtel.

Personnalités internationales et luxe français

412 chambres et 27 suites sont proposées à l'hôtel Martinez à Cannes. Son cadre Art Déco, avec ses boiseries et ses lithographies de grands peintres offrent calme et confort dans un lieu empreint de touches fastueuses. Au 73 boulevard de la Croisette, la plage privée a vu Penelope Cruz et Salma Hayek danser pieds nus dans le sable mais aussi Meg Ryan siroter des cocktails, en maillot de bain. Un lieu où cinéma international et luxe à la française riment à la perfection.

Plage privée et plage médiatisée

En 1920, la plage privée du Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez est déjà un haut lieu des mondanités cannoises.

Parfaitement localisée, les classes aisées aiment s'y prélasser. Aujourd'hui, c'est la plus grande plage privée de la Croisette et l'une des plus sélecte au monde. Pendant l'année, sa réputation en fait l'une des adresses préférées des riverains.

Pendant le festival de Cannes, ce sont plus de 400 transats qui sont installés en bord de mer. Pour renforcer la notion d'exclusivité et donner aux clients huppés l'envie de revenir quotidiennement, le bar propose un cocktail inédit par jour. Il se murmure d'ailleurs que Quentin Tarantino affectionne particulièrement le Mojito de la plage du Martinez.

Si la plage de l'hôtel bénéficie de la renommée du Martinez, elle doit aussi sa notoriété au "Grand Journal" de Canal +. Jusqu'en 2015, l'équipe de l'émission s'y installe afin de vivre l'euphorie du festival en direct. Terrasse et plage y sont réaménagées pour accueillir la jet-set venue du monde entier, pendant la parenthèse enchantée du festival.

Une fois ces 10 jours de mai passés, Hollywood s'en va mais la plage, elle, reste indéfiniment.

  • À découvrir:
  • culte

LES PLUS LUS