L'histoire du soutien-gorge
L'histoire du soutien-gorge Getty Images, RF - George Marks

Histoire de la lingerie : les temps forts du soutien-gorge


Au fil des époques, le soutien-gorge connaît divers us et coutumes. Underwear au fort pouvoir érotique dans les années 50, il devient un objet de revendication en 1968. Plus qu'une simple pièce de lingerie, il se veut témoin de l'émancipation des femmes. Zoom sur l'évolution de ce dessous iconique.

Les années 40 et 50 : l'ère des pin-up

Cette période est celle d'une féminité assumée. Les prémices sont visibles dès 1946, à la sortie du western américain The Outlaw. Pour ce film, le producteur Howard Hugues érotise la silhouette de l'actrice Jane Russel, à travers un soutien-gorge pigeonnant et pointu. Ce dernier s'imposera comme un objet de fantasme, soulignant les poitrines des pin-up Marilyn Monroe et Bettie Page, mais aussi celles des stars hollywoodiennes de l'époque, comme Elizabeth Taylor et Sophia Loren.

Années 60 : le look lolita à l'honneur

Les années 60 vont changer la donne. Et cela, grâce aux nouvelles icônes, Audrey Hepburn et Twiggy, dont les silhouettes brindille suscitent l'engouement. La mode est aux petits bonnets sages, dissimulés sous les pièces phare de l'époque : la robe patineuse, le petit haut vichy et la chemise en coton. C'est aussi à ce moment-là, que l'élasthanne voit le jour et que le premier soutien-gorge sans armatures est créé.

Années 70 : la révolution féministe

Après mai 68, les femmes montent au créneau et fondent le MLF, Mouvement de Libération des Femmes. Luttant, entre autres, pour une égalité des droits moraux et sexuels, les féministes se libèrent de leur soutien-gorge, vu comme un objet d'oppression. Pour le symbole, plusieurs le jettent ou le brûlent sur la place publique, préférant ne rien porter. Les marques prennent ce tournant pour s'adapter et proposer des modèles toujours plus tendance, en travaillant les coupes, les matières et les couleurs.

Années 80 : la sensualité assumée

Cette décennie marque un nouveau tournant. Boudé auparavant, le soutien-gorge regagne le coeur des femmes. Plus sensuel, il est conçu dans la soie et la dentelle, et prend pour la première fois la forme de push-up. D'ailleurs, ce dessous est enfin pensé pour toutes les tailles et les morphologies. En parallèle, l'offre s'élargit quant à la lingerie, révélant des dessous évocateurs, comme la guêpière et le porte-jarretelles.

Depuis les années 90 : la tendance de la lingerie apparente

Sur les podiums, les dessous prennent le dessus. Sorti de sa fonction utilitaire, le soutien-gorge devient une véritable pièce de prêt-à-porter et un atout de séduction. De manière subtile, un pan de dentelle ou une bretelle se dévoile sous un pull, une forme triangle se laisse deviner sous un large chemisier, un soutien-gorge opaque s'affiche fièrement sous un top transparent... Les détails de cet underwear prennent alors toute leur importance. On le choisit brodé, satiné, floral ou sportswear, selon la tenue du jour. Une façon moderne et féminine de souligner le buste.

  • À découvrir:
  • culte

LES PLUS LUS